Nous joindre : 0348553180 | Email: Contactez-nous

 

Votre publicité ici
ALLOTANASERVICES l'Annuaire des artisans et des services à Antananarivo

Epidémiologies des pathologies bovines dans la Station de Kianjasoa by JCF


Pathologies bovines et leurs epidémiologies Kianjasoa by JCF

Pathologies bovines et leurs epidémiologies dans la Station Régionale de Recherche de Kianjasoa.

Certaines pathologies favorisent la diminution des effectifs du cheptel bovins grâce à ses capacités de provoquer la mort de l’animal. L’objectif de cette étude a été de déterminer les différentes pathologies dominantes qui affectent les bovins et favorisent la mort de ces animaux appartenant au suivi ECLIPSE, afin de limiter et éradiquer au maximum possible leur expansion et leurs actions néfastes sur la santé des bovins. Des collectes des données sur terrain depuis janvier 2017 jusqu’au mois de mai 2021 dans la station de recherche Kianjasoa, région Bongolava ont été réalisés afin de recenser et de diagnostiquer une telle pathologie.

Pathologies bovines et leurs epidémiologies Kianjasoa by JCFLe Logiciel LASER a été utilisé pour enregistrer les données à l’échelle de l’animal pour le suivi et le logiciel épi infos version 7.1.5 a été utilisé pour l’analyse des données. Il révèle que 39 % des animaux sont atteints de la tuberculose parmi les 105 passées à l’autopsie durant l’étude. Ainsi, des autres maladies parasitaires et infectieuses comme la babésiose (1,9%), la cowdriose (3,8 %) et les autres pathologies telles le retard de croissance, l’insuffisance alimentaire et l’intoxication ont été observés (1,9 % à 8,6 %). Les maladies non spécifiées atteint les 12, 4%, du cheptel or la pathologie digestive (diarrhée et météorisme) n’est que 2 %.

Une abondance saisonnière a été plus marquée entre le mois d’Août et Novembre 2020 allant jusqu’à 13 %. Ainsi, chaque maladie apparait à un tel âge sensible et le sexe femelle vu la tuberculose, elle affecte plutôt les plus âgées, car la maladie est à évolution lente. Elle augmente proportionnellement avec l’âge de l’animal diagnostiqué avec un p – value significatif de l’ANOVA de 0,025. Tandis que la diarrhée, le météorisme, le retard de croissance, l’insuffisance alimentaire apparaissent chez les jeunes moins de deux ans, allant jusqu’à 12, 20 % avec un IC à 95 % de [12,8 % – 28,9%].

La connaissance de l’épidémiologie de ces pathologies dominantes peut être exploitée pour une bonne prévention, soin et éradication de certaines maladies affectant les cheptels vivants et maintenir le nombre de bovins dans cette localité. Enfin, des perspectives pour l’Etat et l’IMVAVET sont recommandées pour une installation des troupeaux nouveaux – nés indemnes et pour la production de test de tuberculination.

Pathologies bovines et leurs epidémiologies Kianjasoa by JCF

Pour suivre leur histoire, leur avancement, leur partage de connaissances,

7 Jeunes chercheurs du FOFIFA

Visitez la page Jeunes Chercheurs du FOFIFA

Ou Contactez-les à :

jeuneschercheursfofifa@gmail.com


Catégories

Nous joindre